Womaninsides

Ask me anything   LETTRE A NEMESIS    DESSIN/DRAWING/PAINTING   TEXTES   MENAHEM MALAKTH SHABAR   CARNETS DE METRO   FACEBOOK   VIDEOS   MOSAIC   ME/MYSELF AND OTHERS   AUTOPORTRAITS   CULTURE CHRONIQUE/eauxvives   COLLABORATIONS   ILLUSTRATIONS   

Livre d'images pour adulte.
"Les personnages de ce roman étant réels, toute ressemblance avec des individus imaginaires, serait fortuite" (R. Queneau)

"L’amour est magique en ce sens qu’il existe pour qui veut y croire fort.
Et il est utile de rester un peu enfant pour les choses de l’amour."
— il y a 2 heures
#meldibe  #texte 
"Si nous admettons, comme nous venons de le faire, que toutes les femmes doivent être soumises à nos désirs, assurément nous pouvons leur permettre de même de satisfaire amplement tous les leurs, nos lois doivent favoriser sur cet objet leur tempérament de feu, et il est absurde d’avoir placé et leur honneur et leur vertu dans la force antinaturelle qu’elles mettent à résister aux penchants qu’elles ont reçus avec bien plus de profusion que nous ; cette injustice de nos mœurs est d’autant plus criante que nous consentons à la fois à les rendre faibles à force de séduction et à les punir ensuite de ce qu’elles cèdent à tous les efforts que nous avons faits pour les provoquer à la chute. Toute l’absurdité de nos mœurs est gravée, ce me semble, dans cette inéquitable atrocité, et ce seul exposé devrait nous faire sentir l’extrême besoin que nous avons de les changer pour de plus pures. Je dis donc que les femmes, ayant reçu des penchants bien plus violents que nous aux plaisirs de la luxure, pourront s’y livrer tant qu’elles le voudront, absolument dégagées de tous les liens de l’hymen, de tous les faux préjugés de la pudeur, absolument rendues à l’état de nature ; je veux que les lois leur permettent de se livrer à autant d’hommes que bon leur semblera ; je veux que la jouissance de tous les sexes et de toutes les parties de leur corps leur soit permise comme aux hommes ; et, sous la clause spéciale de se livrer de même à tous ceux qui le désireront, il faut qu’elles aient la liberté de jouir également de tous ceux qu’elles croiront dignes de les satisfaire."
— il y a 19 heures avec 3 notes
Nos folles années

Je regardais ce gamin jouer dans le parc. Il parlait tout seul. Mais finalement, il parlait vraisemblablement avec son ami imaginaire. Parfois il lui souriait, parfois il lui renvoyait une mine glaciale. Il lui tapait sur l’épaule à certains moments pour lui tourner les talons et revenir en courant lui parler à l’oreille. En le regardant attentivement, on avait l’impression d’un fou. C’est simple, si ce môme avait 10 voire 15 ans de plus, il serait considéré comme complètement frappa-dingue.
L’enfance avait à voir avec quelque chose de l’ordre de la folie.
Ou peut-être que c’était la folie qui avait à voir avec quelque chose de l’enfance.

— il y a 1 jour avec 4 notes
#meldibe  #texte